fbpx

Restaurateur connecté, mais libre !

 dans la catégorie Partenariats, Salons & Manifestations

« Connecté, mais libre ! », voici le slogan qui résume parfaitement ce que Guestonline propose à ses restaurateurs partenaires. Présenté au prochain festival Omnivore, du 4 au 6 mars, aux côtés de Sébastien Bras et Olivier Roellinger, il a pour ambition de fédérer les restaurateurs autour d’une vision moderne de la restauration. Si le numérique est aujourd’hui incontournable, préserver son indépendance reste un enjeu essentiel.

« Élevez-vous pour élever la cuisine », Omnivore Paris fait sien le mot d’ordre d’Anne-Sophie Pic. Pour ses 15 ans d’existence, le festival fête une génération de chefs, pâtissiers, artisans, barmen, penseurs, qui a révolutionné et redéfini au quotidien la cuisine, le goût, en connexion permanente avec le mangeur contemporain.

Omnivore est un festival international, un lieu d’échange, de réflexion, de partage de culture(s) qui invite à réfléchir, penser et révolutionner la cuisine. Luc Dubanchet, son fondateur, a bien compris les enjeux auxquels doit faire face la restauration aujourd’hui puisque les scènes Artisan et Avant-garde mettront en avant les acteurs et les initiatives d’un nouveau monde connecté, de la terre à l’assiette.

Guestonline est partenaire de cette scène Avant-Garde, et sera présent aux côtés de Sébastien Bras et Olivier Roellinger, pour porter cette mouvance : « Connecté, mais libre ! »

Connecté : le numérique au cœur du restaurant

Les modes de consommation ont évolué, les clients attendent une expérience de qualité à toutes les étapes de leur relation avec le restaurant : en amont, quand ils recherchent un lieu (visibilité sur internet, informations à jour…), au moment de leur réservation (de n’importe où, n’importe quand, avec une réponse instantanée), pendant le repas (par définition le cœur de métier du restaurateur), mais également après (partage sur les réseaux sociaux, newsletters…).

Dans le « tout numérique », la personnalisation des rapports humains devient primordiale pour conserver le lien avec ses clients, les connaître, les reconnaître, faire que chacun se sente privilégié… en un mot, les fidéliser.

Mais libre ! Quid de l’indépendance des restaurateurs

Les nouvelles technologies du numérique ont apporté des outils performants et adaptés aux restaurateurs. Le digital n’est cependant pas leur coeur de métier et de nombreux acteurs ont développé des solutions pour les accompagner dans leur virage numérique. Toute (r)évolution comporte cependant des excès. Comme les hôteliers sont devenus dépendants des centrales de réservations, la restauration n’est pas à l’abri de se faire dévorer par ce même système.

Défendre l’indépendance des restaurateurs, leur faire prendre conscience du danger et les aider à trouver des solutions est au cœur de l’activité de Guestonline.

Qui symbolise mieux l’indépendance que Sébastien Bras ? Ce chef triplement étoilé a demandé au Guide Michelin de ne plus le référencer afin de reprendre sa liberté. Pour un retour à l’essentiel, ne plus subir la pression de cette distinction, pour une cuisine « libérée, épanouie, plus détendue ». Sébastien Bras sera l’un de nos ambassadeurs au festival Omnivore, de même qu’Olivier Roellinger, celui-là même qui en 2008 avait fermé son restaurant trois étoiles à Cancale pour, notamment, partager sa cuisine « autrement ».

Les clés de l’indépendance des restaurateurs ?

  • Protéger la propriété de son fichier clients
    Les clients sont le patrimoine d’un restaurant. Les données afférentes sont précieuses pour améliorer leur accueil, être en capacité de communiquer auprès d’eux sur les points qui les intéresseront. Partager ces données avec une centrale de réservation qui s’en servira pour envoyer aux clients des informations sur vos confrères n’a pas de sens.
  • Conserver son indépendance financière
    La maîtrise de son budget est une question primordiale pour les restaurateurs. Avec un engouement croissant pour les nouvelles technologies, les clients réservent de plus en plus fréquemment en ligne. Proposer cette technologie n’est plus l’apanage des grosses centrales de réservation. Aujourd’hui un restaurant peut bénéficier de son propre module de réservation sur son site internet ou sa page Facebook, sans coût au couvert.
  • Affirmer son indépendance de pensée
    Se moderniser oui, mais choisir les bons outils pour le faire. Choisir un partenaire numérique est aussi important que sélectionner ses fournisseurs de produits alimentaires. L’humain et les valeurs portées doivent se retrouver dans le service proposé et le positionnement.

 

Bien d’autres clés vous seront proposées tout au long du festival. Nous vous donnons rendez-vous du 4 au 6 mars 2018 à la Maison de la Mutualité à Paris, niveau -1, devant l’auditorium Scène Salée

Retrouvez ici le programme des conférences de la scène Avant-garde.

Dont :

  • dimanche 4 mars, à 12h20 : La nouvelle économie de l’hédonisme, avec Xavier Alberti (Directeur Général les Collectionneurs, Paris), Antoine Girard (Fondateur et Directeur de Guestonline, Toulouse) & David Sinapian (CEO Groupe Pic et Président des Grandes Tables du Monde, Valence)
  • dimanche 4 mars à 14h50 : Comment créer une maison indépendante, avec Sébastien Bras
  • lundi 5 mars à 14h50 : Le restaurant, un éco-système durable, avec Olivier Roellinger

 

Découvrez notre équipe et les valeurs qui nous anniment !

Articles récents