fbpx

Michelin, quelques pages de l’histoire du grand Guide rouge 

 dans la catégorie Blog

Michelin fête les 120 ans de son guide en cette année 2020. En cette même année, Guestonline totalise 149 étoiles parmi ses clients. L’occasion de mettre en avant quelques faits d’histoire du célèbre guide gastronomique.  

Audrey Fougeras de chez Michelin, rappelle dans notre enquête sur le référencement, que le guide est entré dans l’ère digitale en 2012. Devenu rapidement un acteur majeur de la réservation en ligne, il était évident que Guestonline s’associe avec Michelin. Mais connaissez-vous tout de l’histoire du célèbre Guide rouge ? 

Michelin : une route qui va des pneus aux étoiles 

L’histoire du Guide rouge, commence par celle de l’entreprise Michelin, une entreprise qui est passée du pneu à l’assiette. Un coup de génie marketing qui est parti de cette question : “comment, en tant qu’industriel du pneu, je peux inspirer un automobiliste à rouler plus et donc à user davantage de pneus ?”. Et, en question sous-jacente : “qu’est ce qui ferait bouger les automobilistes ”

La réponse s’est imposée rapidement : le bien-manger. En proposant des expériences culinaires à travers la France, Michelin a trouvé au début du 20ème siècle, comment pousser sur les routes des milliers de gourmets.

Le guide Michelin, lancé lors de l’exposition universelle de 1900 est ensuite rapidement devenu la référence en matière de présentation des restaurants en France et ailleurs. De fait, 7 années après sa naissance en France, naissait le premier Guide Michelin pour l’Algérie et la Tunisie. A ce jour, en Europe mais aussi en Asie et aux Etats-Unis,le guide se feuillette dans 32 pays.  

Un bout d’histoire du Guide Michelin dans la Grande HistoireConnaissez-vous cette anecdote ? En 1944, Michelin a fait imprimer le guide à Washington afin qu’il puisse être distribué à chaque officier. Les Alliés avaient alors dans leurs mains un guide des routes récent et fiable. Bien utile en ces temps où les Allemands avaient détruit toute la signalisation routière.   

Michelin et ses étoilés, toujours une histoire d’amour ? 

En France, les premiers restaurants trois étoiles datent de 1933. C’est Eugénie Brazier du restaurant “La Mère Brazier”, qui a obtenu les premières trois étoiles, en 1933 ainsi que les frères André et Jacques Pic de “la Maison Pic”. 

Le premier restaurateur belge à recevoir 3 étoiles fut, en 1972, Marcel Kreusch de la “Villa Lorraine”. Tandis qu’en Suisse, ce sera en 1993 que Fredy Girardet du “Restaurant de l’Hôtel de Ville” à Crissier, deviendra le premier triple étoilé. Et pour la Grande Bretagne, il faudra attendre 2004 pour que les 3 étoiles soient accordées à un chef. L’élu fut Heston Blumenthal, du “The Fat Duck” (à Bray, dans le Berkshire).

Entre le Michelin et les restaurants, se sont tissées au fil du temps des histoires d’amour, avec ou sans rebondissements. D’un côté, certains restaurants se trouvent dans le guide français depuis ses débuts. De l’autre, il y a eu aussi des ruptures, comme entre le Guide et Sébastien Bras du restaurant Le Souquet ou Alain Senderens (décédé en 2017).  

Et le futur ? Suivez le guide

Dans l’actualité récente, qui n’a pas été interpellé par le rachat par LaFourchette (TripAdvisor) de Bookatable, l’outil de réservation en ligne des restaurants du Guide Michelin ? Depuis, on a vu l’arrivée d’un nouveau site : le “Guide Michelin” qui remplace désormais le “Michelin Restaurants”. 

Et ensuite ? Quel tournant pourrait prendre le guide ? Si ce n’est de suivre l’évolution du secteur, des restaurateurs de demain et de leurs clients ? Citons Alain Senderens qui disait déjà en 2007 : 

Si je devais changer le guide, voici ce que je ferais : je garde la couleur rouge, je change la typographie et je revois les symboles. Je conserve bien sûr les trois macarons mais je distingue plusieurs dimensions dans la notation. (…) Il faut un sigle spécifique pour la qualité de la cave, comme il en faut un pour le décor, la cuisine et l’assiette, le service. Aujourd’hui, de nombreux jeunes cuisiniers talentueux, qui ne peuvent faire des restaurants, ouvrent des bistrots, et se retrouvent exclus du Michelin. Cela risque d’être un handicap pour la cuisine française dans les années qui viennent.” Un avis parmi d’autres. A creuser ? 

Et vous, quelle est votre expérience de restaurateur avec le Guide Michelin ? Une histoire ou une anecdote à raconter ? Partagez vos récits avec nous. Pour cela, contactez-nous en ligne ou au +33(0)5.82.95.08.92.

Recommended Posts
gaspillage alimentaire restaurant