fbpx

Quelles stratégies pour rentabiliser la vente à emporter ?

Nous avons interrogé notre partenaire TastyCloud pour vous aider à rentabiliser la vente à emporter. Leurs conseils : adopter le digital. Et se réinventer.

« Après le 1e confinement, de nombreux restaurateurs avaient conservé la vente à emporter après réouverture, l’outil permettant d’aller chercher plus de chiffre d’affaires chaque mois » explique Mona, brand manager chez TastyCloud. 

Mona Renard - brand manager TastyCloud

Ce nouveau confinement confirme une nécessité pour chaque restaurateur de maîtriser sa visibilité et son canal de vente en ligne. Cette maîtrise passe par la capacité de vendre avec le meilleur retour sur investissement.

Mona, brand manager, TastyCloud

Un must : investir dans les outils qui permettent de gagner du temps

Les outils numériques (click and collect, réservation, prépaiement, …) ont permis à certains restaurateurs de limiter l’impact de la crise sanitaire, après le premier confinement. 

Pour Mona, c’est sûrement l’apprentissage le plus important à retenir des témoignages de ses clients : investir dans des outils qui permettent de gagner du temps et d’améliorer l’expérience client sera toujours rentable sur le long terme. Découvrez dans le livre blanc de TastyCloud le témoignage de Benoît Brochard (Restaurant bonbon **) et de 7 autres restaurants qui ont géré leur réouverture d’une main de maître grâce aux outils digitaux au lendemain du 1er confinement.

Rentabiliser la vente à emporter, c’est aussi adapter sa carte

Certains établissements, comme ceux proposant des pizzas, sushis ou encore une cuisine rapide, fonctionnent souvent mieux en vente à emporter. Parmi les plats les plus consommés nous retrouvons les pizzas, burgers ou sandwichs.

Pour autant, tous les restaurants peuvent s’adapter au Click and Collect et trouver dans ce canal un vrai gain de chiffre d’affaires. Moyennant une adaptation de leur carte et une sélection des plats et menus adaptés à de la vente à emporter.

NESO, restaurant de Guillaume Sanchez propose un fish & chips de haut vol (13€ !) en vente à emporter depuis le début de ce deuxième confinement. Bernard Mariller, chef étoilé du restaurant Le Gourmet de Sèze propose un plat du jour à 15€. 

Communiquer et animer la vente à emporter, partout

La meilleure façon de rentabiliser la vente à emporter, c’est de lui donner un maximum de visibilité et de faciliter au mieux la commande et la réception. 

Page GoogleMyBusiness, site internet, page Facebook, Instagram, e-mail et newsletter, groupe Whatsapp, SMS, … Votre service de Click and Collect doit être visible et accessible partout :

Sur votre page Facebook, il suffit de paramétrer un bouton « Commander à manger » et d’y ajouter le lien vers son site de vente à emporter. Sur Instagram, ajoutez le lien vers votre Click & Collect dans la bio de votre profil.

Enfin — surtout ! — il faut animer votre menu en ligne. Le modifier régulièrement, mettre à jour les outils, proposer des codes promo pour créer de la rareté et de l’urgence, … Et bien sûr, communiquer au jour le jour sur les réseaux sociaux pour inciter les clients à passer commande.

Pour aller encore plus loin, retrouvez-nous lors de notre prochaine intervention au webinaire « Redessiner le parcours client post-covid : quelle recette pour une expérience sans accroc » lors des Topping Days.

Vous êtes client Guestonline et souhaitez profiter de l’intégration Click and Collect ?

Gérer un restaurant en plein covid - comment garder le lien ? - Guestonline Académie Vente à emporter durable - Guestonline Académie